Notre hôpital en… 2018, campagne de mobilisation du comité de citoyens.

ChristopherChristopher C. Jacques

Publié le 29 octobre 2013

Plus de 300 personnes ont pris part à la campagne de mobilisation du comité de citoyens pour l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges qui voudrait le voir construit pour… 2018.

Hôpital Vaudreuil-Soulanges 2018, publié le 29 octobre 2013, Journal L'Étoile, Daniel Cuillerier.Notre hôpital, nous le voulons en 2018 », ont mentionné plus d’une fois la dizaine de panélistes réunis sur la scène du Théâtre Paul-Émile-Meloche de la Cité-des-Jeunes samedi.Devant eux, élus, dignitaires, citoyens de Vaudreuil-Soulanges s’étaient réunis pour rappeler une fois de plus au gouvernement l’importance d’avoir un hôpital dans une région comptant plus de 140 000 personnes. « Nous ne voulons pas enlever aux autres régions ce qu’elles ont, mais nous voulons également avoir quelque chose qui n’est pas un luxe, mais une nécessité », ont ajouté les intervenants de toutes les sphères.

Le représentant du comité de citoyens, Denis Lapointe, a ouvert le bal en invitant les gens à continuer à se manifester haut et fort.Les députés Yvon Marcoux et Lucie Charlebois ont ajouté leur poids dans la balance en rappelant qu’ils iront livrer bataille à Québec pour faire entendre au ministre les doléances des Vaudreuil-Soulangeois.

Le préfet de la MRC et maire de Coteau-du-Lac, Robert Sauvé, et le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, ont uni leurs forces pour mentionner tout le travail déjà fait et qui ne doit pas demeurer lettre morte. « Pour ce qui est du terrain, nous étions partis de nombreuses possibilités. Nous avons réduit le nombre et fait nos devoirs plusieurs fois, si bien que le gouvernement doit à son tour faire ce qu’il doit », ont-ils lancé dans les grandes lignes. Guy Pilon a ajouté que s’il fallait monopoliser un autobus pour aller à Québec le dire aux principaux concernés, il le ferait.

Un CSSS mais pas d’hôpital

Les autres intervenants se sont succédé, obtenant l’approbation des membres des participants, nombreux et enthousiastes. Élyse Lapointe du CSSS, Martin Richardson et Richard Beaumier de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges, ainsi que Jean-Noël Bilodeau, Philippe Toupin, Bryan Amyot, Jean-Paul Régis et Richard Chartrand, tous du comité de citoyens, ont éclairé de nombreux points de discussion.

Denis Lapointe a ensuite rappelé que même si un CSSS était construit ici, il s’agissait d’une étape en vue de la venue d’un hôpital. « Le CSSS apporte différents services essentiels, mais ce n’est pas l’hôpital. Il s’agit d’un complément. Les gens ne doivent pas se dire qu’avec le CSSS, il n’y aura pas d’hôpital. Nous devons continuer à en parler aux gens autour de nous, pour qu’ils interpellent à leur tour leurs proches et que ceux-ci en joignent d’autres, afin que le gouvernement nous entende », claironne celui qui confirme également que l’hôpital de Sainte-Anne-de-Bellevue ne sera pas transféré à cet effet. « Il est là pour desservir les gens de l’ouest de Montréal. Mais nous, nous avons besoin de notre hôpital. Et nous le voulons pour 2018 », a-t-il conclu.

Organisations: Théâtre Paul-Émile Meloche, MRC, Chambre

Lieux géographiques: Vaudreuil-Soulanges, Québec, Coteau-du-Lac Vaudreuil-Dorion Hôpital de Sainte-Anne-de-Bellevue Montréal

Comments are now closed for this article.